Dès la descente vers l’aéroport de Bastia, un décor magique présage un séjour paradisiaque. Une palette de bleu ciel au bleu turquoise imprégnée de coraux émeraudes se reflète dans l’océan. Au loin, le maquis surplombe les montagnes. Ça y est, on est arrivé en Corse, l’île de beauté.


On se dit : mais pourquoi on n’y a pas été avant. Pourquoi prend-on toujours l’habitude de parcourir 10 000 kilomètres pour trouver le paradis, alors qu’avec notre simple carte d’identité on peut l’atteindre en moins de deux heures.

C’est la première pensée qui nous frappe quand, le nez collé au hublot, on découvre ce paysage indescriptible. Le paradis est ici, et pour cette fois, c’est nous qui allons parcourir ses routes vallonnées, découvrir ses criques, marcher sur ses chemins caillouteux qui mènent à des petits recoins isolés où seul le bruit des vagues accompagne la lecture de notre premier livre de vacances.

 

Crique calvi ile rousse

Tout excité(s), on réunit à la hâte nos effets personnels et en sortant de l’avion, cette chaleur sèche se heurte à notre peau, plus trop habituée sans vouloir dire un peu pâlotte, mais bon on va rattraper ça très vite ! 

Après avoir récupéré les clés de notre voiture de location, c’est parti pour une petite heure de route pour rejoindre la très touristique ville de Calvi où il paraît qu’il fait si bon vivre.

Après une bonne demi-heure de route, on commence à longer la côte et c’est là que la vue commence à nous surprendre. Même pas envie d’attendre Calvi pour faire trempette, on se change discrètement dans la voiture et on met notre plus beau maillot de l’été 2016. Même s’il est parfois un peu dur de trouver l’entrée des criques, essayez de vous garer où vous pouvez et continuez le chemin à pied.

Après une bonne baignade dans l’eau turquoise sans aucun voisin aux alentours, on rejoint sans plus attendre une jolie chambre d’hôtes, isolée dans un des villages qui entourent la baie de Calvi. Une grande piscine s’offre à nous et sans plus attendre un beau plongeon s’impose.

Pour prolonger le plaisir de notre arrivée, on décide d’aller découvrir la grande plage de Calvi et ses activités nautiques, et hop, on se laisse tenter par un petit tour de bouées !

plage Calvi

En fin d’après-midi, on prend de la hauteur en grimpant à la citadelle de Calvi et on s’offre une vue à 360° avec différents points de vue : plage, port, océan… On apprécie particulièrement de se balader dans les ruelles de la vielle ville où on vient juste de repérer le resto pour ce soir. Le choix est large mais on choisit celui qui nous offrira la table avec vue sur le coucher de soleil…

 

Baie de calva port citadelle

La première journée nous a bien donné un avant-goût de Calvi mais on en veut plus. Après quelques recherches, on vient peut-être de trouver un petit recoin de paradis avec une multitude de criques isolées. Partez en direction du phare de Revellata, à la pointe de la Balagne sauvage. Pour accéder aux dites criques, il faut descendre le petit chemin de terre pendant une bonne dizaine de minutes après avoir garé la voiture au parking devant la paillotte.

Chaque petite crique laisse place à seulement 2 serviettes, donc quand vous avez repéré un spot libre, à vous le recoin de solitude pendant toute la journée (n’oubliez pas d’emporter un pique-nique).

crique calvi

Un des restaurants qui nous a le plus plu sur Calvi est sans conteste U Fanale avec sa grande terrasse donnant sur le phare et offrant un joli coucher de soleil. On y mange très bien et les goûts & assaisonnements sont bien présents. Une vraie merveille ! 

Restaurant U fanale calvi

Si vous aimez la nature comme nous, partez faire du canyoning dans la vallée du Fango. L’eau y est chaude et vous vous laisserez porter par le courant. Pour les plus courageux, des sauts allant de 2 à 8 mètres jonchent la descente. Située au cœur des montagnes et seulement à une trentaine de minutes de Calvi, on se laisse facilement glisser dans les toboggans naturels.

Parlons maintenant de la route des vins de Calvi : entre terre et mer, IGP et AOC se livrent à nous pour notre plus grand bonheur. 

On vous recommande deux domaines qui valent la peine : Alzipratu et Clos Culombu

Au domaine Alzipratu, vous serez très bien accueillis et vous découvrirez l’ensemble des cuvées du domaine. La salle de dégustation offre une très belle vue sur les chais. 

Situé proche de la mer, sur la route de Lumio, le clos Culombu vous accueille dans un domaine très design avec une très belle salle de dégustation. A l’étage, une exposition de plusieurs artistes est à découvrir. Très bons vins et très bon accueil. A découvrir absolument !

 

Route des vins de Calvi

Un séjour entre mer turquoise et vins de caractère, pour un dépaysement total et la preuve s’il en fallait que la Corse vaut bien son titre d’île de beauté. Le parfait mélange de relaxation et d’éducation œnologique !